Partie XI. Installer NSClient++
Précédent ACCUEIL  

XI. INSTALLER NSCLIENT++

11.1 - Installer NSClient++

Téléchargez sur le site Internet http://www.nsclient.org la dernière version stable ; tenez compte de l'architecture de vos stations de travail.

Figure 1 - Site Internet www.nsclient.org

Site Internet www.nsclient.org
=> Double-cliquez sur le fichier téléchargé.

Figure 2 - Assistant d'installation NSClient++

Assistant d'installation NSClient++
=> Cliquez sur le bouton "Next".

Figure 3 - NSClient++ End-User License Agreement

NSClient++ End-User License Agreement
=> Cochez "I accept the terms in the License Agreement".
=> Cliquez sur le bouton "Next".

Figure 4 - NSClient++ Setup Type

NSClient++ Setup Type
=> Cliquez sur le bouton "Custom".

Figure 5 - NSClient++ Custom

NSClient++ Custom
=> Acceptez les choix proposés par défaut.
=> Cliquez sur le bouton "Next".

Figure 6 - NSClient++ Path

NSClient++ Path
=> Acceptez le chemin proposé par défaut.
=> Cochez les options "Install sample configuration" et "Allow all users to write
   config file".
=> Cliquez sur le bouton "Next".

Figure 7b - NSClient++ Configuration

NSClient++ Configuration
=> Tapez l'adresse IP du serveur Icinga ; ici : "10.0.10.4".
=> Tapez un mot de passe pour NSClient ; ici : "password".
=> Cochez les options "Enable common check plugins", "Enable nsclient server
   (check_nt)", "Enable NRPE server (check_nrpe)" et "Enable WMI checks".
=> Cliquez sur le bouton "Next".

Figure 8 - NSClient++ Ready to install

NSClient++ Ready to install
=> Cliquez sur le bouton "Install".
=> Redémarrez Windows.

11.2 - Tester le fonctionnement de NSClient++

Effectuez quelques tests en ligne de commandes sur le serveur linux qui héberge "Icinga".

Figure 9 - check_nt CPULOAD

NSClient++ check_nt CPULOAD
=> Tapez : "./check_nt -H <IP WINDOWS> -p 12489 -v CPULOAD -w 80 -c 90 -l \
   5,80,90,10,80,80 -s password".

Si la commande fonctionne correctement, vous devez obtenir l'image écran de la figure 9 qui vous montre la charge moyenne du CPU pour l'hôte Windows ayant pour adresse IP 10.0.10.12.

Figure 10 - check_nt USEDDISKSPACE

NSClient++ check_nt USEDDISKSPACE
=> Tapez : "./check_nt -H <IP WINDOWS> -p 12489 -v USEDDISKSPACE -d SHOWALL \
   -l c -s password".

Si la commande fonctionne correctement, vous devez obtenir l'image écran de la figure 10 qui vous montre l'espace disque utilisé sur le volume [C:\] pour l'hôte Windows ayant pour adresse IP 10.0.10.12.

11.3 - Configurer NagiosQL pour NSClient++

Si vous utilisez "NagiosQL" pour configurer "Icinga" vous devez paramétrer le fichier "resource.cfg" avant de modifier la commande "check_nt".

Sur le serveur linux qui héberge "Icinga" :

=> Éditez le fichier "/usr/local/icinga/etc/resource.cfg".
=> Ajoutez la ligne : "$USER4$=password".

Redémarrez manuellement le service "icinga" :

=> Tapez la commande : "service icinga restart".

À partir de l'interface Web de "NagiosQL" :

Menu "Commandes" => "Définitions".
=> Éditez la commande "check_nt".

La commande "check_nt" doit être modifiée de la manière suivante :
"$USER1$/check_nt -H $HOSTADDRESS$ -p 12489 -v $ARG1$ $ARG2$ -s $USER4$".

Vous pouvez maintenant ajouter un hôte Windows. Les services "NSClient++ Version", "Uptime", "CPU Load", "Memory Usage" et "C:\Drive Space" sont déjà prévus dans le paramétrage de base de NagiosQL.

Exemple de paramétrage dans NagiosQL pour l'hôte "winserver" :

Figure 11 - NagiosQL check_nt

NagiosQL check_nt

Si vos paramètres sont corrects, vous devez obtenir l'écran suivant sous "Icinga" :

Figure 12 - Icinga NSClient++

NagiosQL NSClient++


Auteur : Stéphane Maas / 2013-2016
Précédent ACCUEIL